• Tèl. : 02 62 34 80 03

Disparition de Marie-Thérèse de Chateauvieux

Marie-Thérèse de Chateauvieux nous a quittés ce mercredi 12 Avril 2017 à l’âge de 102 ans. Ses obsèques se sont déroulées ce jeudi 20 Avril à l’église Sacré cœur des Colimaçons. De nombreuses personnes ont fait le déplacement dont des élus et des personnalités locales. Le Député-maire de Saint-Leu, la Présidente du Département et la famille lui ont rendu un dernier hommage.

Marie-Thérèse de Chateauvieux dite Mamzelle fut la première femme à accéder aux responsabilités de Maire à La Réunion, 20 ans après le droit de vote des femmes : c’était à Saint-Leu, en 1965, suite à la démission du Maire en exercice, Henri Bègue. Elle fut réélue par la suite en 1971 et 1976. Marie-Thérèse de Chateauvieux fut également Conseillère générale de 1970 à 1989.

Le livre d’or de la commune rappelle des événements qui ont marqué l’histoire de la commune, comme par exemple ce tragique accident de bus, survenu le 28 mars 1967, un accident dont toute la population réunionnaise se souvient.

Ce livre d’or nous rappelle le rôle de Marie-Thérèse de Chateauvieux, alors troisième adjointe au maire. Le lendemain de ce drame, elle prenait la tête du comité d’aide aux victimes. Elle s’est impliquée dans la collecte de dons en espèces et en nature : plus de huit millions neuf cent milles francs CFA ont été récoltés. Une somme considérable !

Lorsqu’elle était Maire de Saint-Leu, Marie-Thérèse de Chateauvieux a accueilli de nombreuses personnalités en mairie dont Michel INCHAUSP, le secrétaire d’Etat aux départements et territoires d’outre-mer, le 1er avril 1969. Le Sous-préfet GAT soulignait « sa franchise et sa présentation des problèmes particuliers de Saint-Leu ». Le préfet LEVALLOIS parlait de « son dynamisme et de sa générosité ».

Le 31 août 1970, Marie-Thérèse de Chateauvieux recevait la médaille de l’ordre national du mérite, distinction remise par le député de La Réunion, Jean Fontaine. Le 27 août 1976, elle devenait chevalier du même ordre et la médaille lui a été remise par le Docteur Pierre Lagourgue, alors président du Conseil général. En 1980, celui-ci la faisait chevalier de la légion d’honneur.

Marie-Thérèse de CHATEAUVIEUX était profondément attachée à la terre réunionnaise ; elle était aussi très attachée à son grand domaine agricole, qui accueille aujourd’hui le Conservatoire botanique national de Mascarin.

C’est dans ce même domaine que repose aujourd’hui Marie-Thérèse de Chateauvieux.

Le Conseil municipal de Saint-Leu salue la mémoire et l’engagement de Mamzelle de Chateauvieux.