• Tèl. : 02 62 34 80 03

Saint-Leu a fêté le nouvel An Tamoul

Comme les années précédentes, Saint-Leu a fêté le nouvel an tamoul, en présence des associations de la commune et d’un public venu nombreux assister aux spectacles.

L’équipe municipale de Saint-Leu a souhaité à toute la communauté tamoule de Saint-Leu et de La Réunion une très bonne nouvelle année. Pouttandou vajtoukal ! Bonne année 5118 à tous

Les prédictions indiquent que cette nouvelle année sera placée sous le signe de l’amour, elle verra la victoire du bien sur le mal, elle verra la pluie fertiliser les récoltes. Elle accompagnera les étudiants dans la voie de la réussite. Dans ce monde violent, empli d’injustices, de douleurs et de souffrances, puissent ces prédictions se réaliser, expliquait Mme SILOTIA, adjointe au maire.

Cette célébration du nouvel an Tamoul est pour, Saint-Leu, devenue une tradition, un moment incontournable de la vie culturelle et cultuelle. C’est un moment d’échanges et de partage, notamment de la culture, du savoir faire et des valeurs de la culture indienne. C’est un moment de convivialité, puisque, au fil des années, les Réunionnaises et Réunionnais se retrouvent à cette date. C’est aussi un moment de mémoire, non seulement pour celles et ceux dont les ancêtres sont venus de l’Inde, mais pour toute la population réunionnaise.

Le peuplement de La Réunion nous permet d’être fiers de son identité plurielle. La culture réunionnaise s’est construite grâce aux apports successifs de ceux qui sont venus d’Afrique, de l’Inde, de France, d’Europe et de l’Inde.

C’est cette culture là que le public a pu apprécier samedi après midi, au Parc du 20 décembre.

De la danse avec les associations Fleur de Lotus, Kaliani, Kalyugam, India Shivarny, Surya Dance, Sri Rhudra Nayamjali, Tarashakty ; Nataraj Events Compagny.

Les visiteurs ont pu également apprécier des repas végétariens, des spécialités indiennes. D’autres activités comme l’atelier tatouage au henné ou du yoga pour les enfants ; mais aussi des ateliers koalm, maquillage, drapage de sari.