Environnement

Lutte contre les dépôts sauvages, l’affaire de tous !

Les acteurs publics se mobilisent pour nettoyer, embellir les espaces souillés et faire prendre conscience aux habitants du rôle majeur qu’ils ont à jouer individuellement.

En matière d’environnement, la gestion des déchets est une compétence de l’intercommunalité, le TCO.

Elle est toutefois l’affaire de tous. Aussi, la collectivité, via notamment les agents du service et la police municipale mène une lutte constante pour l’élimination des dépôts sauvages.

Saint-Leu dispose de trois déchetteries ouvertes 7 jours sur 7 : chemin Thénor, à Stella, à la Chaloupe et à la Pointe des Châteaux.

Par ailleurs, le service de l’environnement mène aux côtés du TCO et d’associations telles que l’ADH à La Chaloupe des actions de nettoyage et d’embellissement. Les agents détectent les dépôts sauvages et participent aux opérations d’enlèvement avec le TCO avant de mener des actions d’embellissement des sites.  Des actions de replantation sont ainsi menées avec le soutien des médiateurs de l’environnement de Cycléa pour la sensibilisation des quartiers concernés.

Les usagers volontaires

Des saint-leusiens ont accepté de s’inscrire dans une démarche citoyenne en devenant des usagers volontaires. Sur le principe « des voisins vigilants », ils veillent au respect environnemental de leur quartier. Leur rôle  est aussi de conscientiser le voisinage et au-delà de mettre la main à la pâte pour « réparer » les atteintes au domaine public. Le service Environnement leur fournit plantes et substrats pour réaliser des actions d’embellissement de proximité.

 Les Véhicules Hors d’Usage (VHU)

Plusieurs véhicules hors d’usage sont régulièrement repérés sur le territoire saint-leusien.

La police municipale déploie des moyens conséquents pour tenter d’identifier les propriétaires et quoiqu’il en soit, parvenir à l’enlèvement de ces épaves.

Le traitement des VHU nécessite une procédure administrative lourde. Le travail se fait en partenariat avec le TCO. L’intercommunalité a par exemple conclu une charte avec l’association VHU Réunion qui s’occupe, une fois les procédures administratives terminées, de l’enlèvement des VHU dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 T.

 Des caméras nomades pour sanctionner les pollueurs

Un dispositif de vidéo surveillance est en cours de déploiement pour permettre aux forces de l’ordre de dresser des procès verbaux pour atteinte à l’environnement en utilisant les enregistrements des caméras.

Concrètement, des caméras nomades seront dispatchées aléatoirement sur des points critiques soit environ une centaine de lieux récurrents de dépôts sauvages répertoriés.

Développement durable

Economie d’énergie, éco-conception, préservation de l’environnement… A l’heure du développement durable, la Ville de Saint- Leu multiplie ses réalisations en intégrant les notions écologiques et sociales à ses projets d’aménagements. De manière transversale, les services innovent en matière d’éco conception et permettent aux générations futures de prendre un rôle majeur dans la préservation de l’environnement.

Aire Marine Educative

Les élèves de CM2 de la classe de Mme Léandre à l’école du Centre sont au quotidien les premiers contributeurs de la préservation de leur environnement. Les élèves portent depuis années le message d’éco développement sous l’angle de la protection de la faune et de la flore aquatique dans le cadre d’un projet pédagogique écocitoyen. Ce sont les gestionnaires du littoral qui jouxte leur école et les jardiniers de la plage où ils ont planté des espèces indigènes et endémiques.

Dans leurs actions, ils peuvent bénéficier du soutien de plusieurs partenaires dont la Ville de Saint-Leu, les agents de la réserve  naturelle marine de la Réunion ou encore le Centre d’Etude et de Découverte des Tortues Marines.

Le travail réalisé par les élèves sur l’Aire Marine Educative a entrainé la sortie d’un arrêté interdisant de fumer sur la plage. La plage du Centre à Saint-Leu est ainsi devenue la première plage non fumeur de l’île.

Bâtiments bioclimatiques

A Saint-Leu, le soleil, l’océan et les alizés sont également des atouts pour le développement durable. Les constructions bioclimatiques sont naturellement privilégiées dans la conception des bâtiments publics.

Le plus bel exemple et le plus récent c’est la médiathèque Baguett’ du centre ville, ouverte vers la mer… L’accès végétalisé permet d’entrer dans un espace privilégié.

Le bâtiment est ainsi qualifié de démonstrateur par l’ADEME pour sa faible consommation d’énergie au titre de la qualification Prebat Réunion. L’éco conception s’étend à toutes les nouvelles réalisations. Les élèves de l’école Mario Hoarau  de Bois de nèfles vivent au quotidien dans un établissement bioclimatique qui permet de ventiler leur classe, leur réfectoire, leur salle de sport et les coursives de cette école où il fait bon vivre.

Climatisation solaire

L’innovation au service du développement durable, l’école maternelle du Centre dispose des premières classes dotées d’un système de climatisation solaire.  Après une phase d’expérimentation concluante, c’est toute l’école qui devrait bénéficier de cette innovation. A terme, l’objectif est d’équiper l’ensemble des écoles du littoral et des mi-pentes.

A Saint-leu, le développement durable s’inscrit aussi dans les quartiers avec le renouvellement du parc d’éclairage public vieillissant par des ampoules LED ou encore la pose de mâts solaires aux abords de parking aux camélias comme à la pointe au sel où 21 mats ont changé le quotidien et les mentalités des riverains.

Les bâtiments communaux sont désormais équipés de lampes à très basse consommation.

Re-végétalisation

Dans son projet d’aménagement, la Ville de Saint-Leu aspire à un développement harmonieux. C’est ainsi qu’il est par exemple souhaité de limiter, dans les bas la pression urbaine. L’objectif poursuivi est de tendre vers plus d’espaces végétalisés ou encore le développement de modes de transports doux. 

En partenariat avec plusieurs acteurs, la Ville porte un projet d’aménagement à Stella, avec la création d’une forêt urbaine sur plus de 70 hectares.