Les dispositifs d’aides à la Mairie de Saint-Leu
Actualités

Dans le cadre de son action générale de prévention et de développement social, le CCAS  mène des missions d’aide sociale légale et facultative  à destinations des personnes les plus vulnérables : personnes âgées, porteuses de handicap ainsi que des familles ou personnes seules  rencontrant des difficultés.

Les aides légales

Comme le prévoit la loi, le CCAS participe à l’instruction des demandes d’aide légales. C’est une mission obligatoire de l’établissement.

L’instruction des demandes par les agents se font au CCAS du centre-ville et dans les mairies annexes de Piton, La Chaloupe et Le Plate.

Nature des demandes :

Les aides facultatives

A la différence des aides légales pour lesquelles les critères d’attribution et les justificatifs relèvent de lois et décrets, les aides facultatives se basent sur le principe de libre administration des collectivités territoriales. Chaque CCAS détermine ses propres modalités d’intervention dans le cadre de la mission lui est confiée.

Ainsi le CCAS de Saint-Leu  a opté pour une politique d’aide et d’accompagnement des administrés en situation de précarité, de difficultés et de vulnérabilité par la mise en place de prestations d’aides sociales facultatives (aides financières)

Ces aides facultatives  peuvent être attribuées dans le cadre alimentaire, dans le cadre de l’accès ou du maintien dans le logement, pour une amélioration légère de l’habitat, dans le cadre de soins. Chaque demande fait l’objet d’une instruction administrative par les agents du service et d’une évaluation par les membres de la commission permanente pour attribution.

L’objectif de ces aides facultatives est de permettre aux personnes rencontrant une difficulté ponctuelle ou se trouvant dans une situation de précarité financière d’éviter une situation d’exclusion.

La domiciliation administrative

« une domiciliation pour éviter l’exclusion totale »

Elle permet aux personnes sans domicile stable d’avoir une adresse administrative pour faire valoir leurs droits civils, civiques et sociaux.    

Micro crédit

Un coup de pouce pour les Saint-Leusiens exclus du système bancaire

Le CCAS de Saint-Leu et Créa-Sol (Caisse d’Épargne) permettent l’accès au microcrédit personnel aux personnes exclues du système bancaire.

Montant maximum du prêt : 3.000 euros, au taux de 1,75%, pour une durée de remboursement de 36 mois maximum. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la loi de cohésion sociale. Le micro crédit s’adresse à un large public dont les ressources mensuelles sont inférieures ou égales à 1500 € : les travailleurs aux revenus modestes, les demandeurs d’emploi, les érémistes, les autres minima sociaux, les retraités, les personnes n’ayant pas accès au crédit comme les intérimaires.

Les projets d’emploi, de mobilité, de logement, de moyens de locomotion, d’obtention d’un permis de conduire, de formation, de soins médicaux, d’équipements de première nécessité ou encore de financement des études sont quelques exemples de prise en charge par Créa-Sol.

Les contacts : 0262 34 28 35