• Tèl. : 02 62 34 80 03

Le prix de l’eau baisse à Saint-Leu

A l’ordre du jour du conseil municipal du 22 mars, un dossier retient particulièrement l’attention : celui de l’eau. En effet, après de longues et difficiles négociations avec les sociétés d’affermage, le Député-Maire Thierry ROBERT a obtenu une baisse sensible du prix du m3, facturé aux abonnés. De plus, ces négociations ont permis de dégager des marges de manœuvre sensibles, qui permettront à la commune de s’engager résolument dans la modernisation du réseau.

Le contrat signé entre Saint-Leu et la CISE arrivait à terme fin 2016. Bien avant cette date, la municipalité a engagé des négociations avec l’ensemble des partenaires potentiels. Ces discussions ont été très serrées, le Député-Maire Thierry ROBERT ayant la ferme intention de faire jouer la concurrence.

Ces négociations ont trouvé une issue positive, tant pour les foyers saint-leusiens que pour la mairie. En effet, les contribuables verront leur facture baisser, dès le 3e trimestre 2017. Une baisse conséquente de 3% pour les foyers qui pour l’heure, ne paient que l’alimentation en eau. Cette baisse sera de 1% pour ceux qui, outre l’alimentation en eau, paient l’assainissement. L’eau agricole baissera elle aussi de 3%. Il s’agit là d’un exploit, puisque le prix de l’eau va augmenter dans toutes les autres communes réunionnaises.
Consommation

Consommation
120 m3 240 m3 360 m3 600 m3
Prix actuel 300,00 € 518,22 € 848,54 € 1 673,59 €
Prix au 1er juillet 2017 296,13 € 514,74 € 843,62 € 1 667,52 €
Pour une facture uniquement d’alimentation en eau -3% -3% -3% -2%
Pour une facture d’alimentation plus assainissement -1% -1% -1% -1%

A cette baisse – unique à La Réunion -, s’ajoutent des conditions favorables pour la mairie qui n’aura plus à supporter quelques frais conséquents. Par exemple, il appartiendra au nouveau partenaire de prendre en charge toutes les opérations d’alimentation des foyers lorsque survient un incident grave : c’est cette société qui posera et remplira des citernes ou distribuera des bouteilles d’eau.

Le réseau de potabilisation de Maduran sera mis en œuvre et lorsqu’il sera opérationnel, le montant de la facture d’eau n’augmentera pas pour autant. C’est l’un des nombreux avantages gagnés par la municipalité de Saint-Leu.

La municipalité a donc réussi un pari fou : d’une part, faire baisser le prix du m3 d’eau à Saint-Leu, la ville sera la seule de La Réunion à appliquer une telle mesure ; d’autre part, à se dégager d’obligations qui impactent le budget communal. Les sommes ainsi dégagées, ajoutées à d’autres recettes, permettront à la municipalité d’accélérer les travaux de modernisation du réseau d’alimentation en eau et de rejet des eaux usées.

En outre : ce que l’on appelle la « clause de révision », c’est-à-dire la possibilité de l’entreprise de revoir ses prix à la hausse a été supprimée. Ce qui signifie que pendant toute la durée du contrat (10 ans), les prix au m3 n’augmenteront pas.

Le député-maire a également obtenu de La CISE Réunion qu’elle collecte, à titre gracieux, les eaux usées des équipements communaux (mairie, écoles etc.). Enfin, pour les foyers les plus modestes, une aide au paiement de la facture de collecte des eaux usées est désormais possible.

Les négociations ayant été un peu plus longues que prévues, il a été nécessaire de passer un avenant avec la CISE, afin de prolonger jusqu’au 30 juin l’actuel contrat. La CISE continuera à assurer, pour la municipalité, les opérations de récupération des eaux usées. L’alimentation sera, elle, assurée par la société Derichebourg. Cette entreprise, présente dans 14 pays, est déjà présente à La Réunion où elle s’occupe du ramassage des déchets ménagers au Tampon et à l’Entre-Deux depuis 2014.

Ainsi, que ce soit pour l’alimentation en eau ou pour la récupération des eaux usées, le député-maire a fait jouer la concurrence et a choisi l’entreprise qui proposait les prix les plus bas.

Pas de hausse des impôts locaux

Autre dossier étudié lors de ce conseil municipal : les orientations budgétaires 2017. Là aussi, le député-maire a choisi de ne pas augmenter les taxes, même si le contexte est difficile. En effet, la commune a du faire face à une nouvelle baisse des dotations d’Etat, même si celle-ci est moins importante que celle de 2016 (la dotation prévue est de 3,2 M€). Entre 2014 et 2016, la commune a « perdu » 2,5M€, du fait du gel puis de la baisse des dotations.

A cela, s’ajoutent la suppression de la dotation de solidarité communautaire et la suppression des compensations fiscales. En outre, diverses mesures nationales vont impacter les finances locales : c’est la modification du financement des emplois dits aidés ou des structures d’accueil de la petite enfance. La faible reprise de l’activité économique n’est pas non plus un élément positif, mais la municipalité mise sur une augmentation prévisible des recettes d’octroi de mer et de la taxe carburant

Le député-maire a souhaité respecter les engagements de mandature ; à savoir maintenir les actions de proximité, développer le rayonnement et l’attractivité du territoire, maintenir les actions sur la culture et le sport. L’année 2017 verra donc une stabilité des taux d’imposition (Taxe Habitation, Taxe Foncier Bâti, Taxe Foncier Non Bâti). Les recettes estimées sont de 11,85 M€. Depuis 8 ans, les impôts n’ont pas augmenté à Saint-Leu.

La municipalité a également travaillé à la maîtrise des dépenses fonctionnement ; néanmoins elle poursuivra ses actions envers ses agents (système de prévoyance) et fera appel aux départs volontaires. Elle pourra également assumer les nouvelles dépenses liées aux nouveaux équipements, ces dépenses étant compensées par les économies réalisées les exercices précédents. Bien évidemment, les dépenses d’action sociale seront maintenues et un très gros effort sera réalisé dans le domaine de l’éducation.

L’optimisation des recettes permettra de maintenir les capacités d’autofinancement ; quant aux charges financières, elles resteront au même niveau.

Côté dépense, un effort soutenu sera réalisé en investissements : la priorité sera donc donnée à l’éducation (construction école centre ville, reconstruction Ecole Estelle Clain, réfection des restaurants scolaires) ; la municipalité procédera à la réhabilitation du patrimoine communal, à la modernisation des réseaux d’eau potable et assainissement. Ce sera également le lancement du projet « Saint-Leu 2030 » ; la restructuration du centre-ville de Saint-Leu (et la construction du nouvel Hôtel de Ville), la réhabilitation du centre-ville de Piton ; le transport par câble ; et la poursuite du projet « Saint-Leu océan ».