Consultation citoyenne – Ouest 2040- au Plate

Plus d’une trentaine de Saint-leusiens ont participé au dernier atelier habitants du projet de territoire organisé ce mercredi 27 octobre à la  maison de quartier du Plate.

La problématique des logements a été la première à être évoquée par l’assemblée. Les cases à terre correspondent mieux aux habitudes et cadre de vie des habitants du quartier comme l’a confirmé le Maire accompagné des élus Gisèle Belin et Pierre Guinet, le 1er adjoint. La construction d’immeubles sociaux n’est pas une solution envisagée et adaptée dans leur quartier du Plate ont expliqué les participants  au chef de projet du TCO.

L’animatrice a ensuite noté les souhaits des habitants des hauts en matière de sécurisation de falaise en bordure de routes mais aussi de lutte contre les dépôts sauvages : « Parfois, les pollueurs attendent que les camions poubelle du TCO passent pour sortir juste après leurs déchets en tous genres, je ne comprends pas «  s’est exclamé l’une des participantes. Bruno Domen a rappelé les efforts financiers et humains consentis par la municipalité pour remédier à ces incivilités et les procès verbaux dressés depuis la mise en place des caméras de surveillance.

La question de la préservation de l’authenticité du quartier à l’horizon 2040  avec une  augmentation du nombre des résidents a été au cœur des débats. Fiers d’être saint-leusiens et d’habiter au Plate, petit coin charmant, les participants ont demandé à ce que les sentiers  de randonnée soient préservés des «makotes ». Pourquoi ne pas installer des kiosques et de la signalétique pour inciter les gens à ramener leurs déchets chez eux au lieu de proposer de nouvelles poubelles rapidement saturées. Les responsables du TCO ont relevé également le besoin de proposer de nouvelles aires de jeux pour les habitants des hauts. « C’est déjà prévu » leur a répondu le Maire détaillant tous les projets d’aménagements à venir en termes de réalisation de trottoirs, de jeux pour enfants ou encore d’intensification de la répression envers les pollueurs.

Le projet de territoire du TCO tiendra compte de l’ensemble de ces remarques qui devraient être inscrites dans les grandes orientations de la microrégion.

Pour Saint-Leu, une revendication est revenue systématiquement dans les trois ateliers habitants celle de l’authenticité !  Une valeur chère à tous les saint-leusiens des hauts, des bas comme des mi-pentes.