Saint-Leu s’engage pour favoriser une politique handicap

SEMAINE EUROPEENNE POUR L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES

Saint-Leu s’engage pour favoriser une politique handicap

La création récente d’un nouveau service  Promotion de l’égalité et lutte contre les discriminations  en est la plus récente  expression. Les agents proposent depuis deux mois en interne des actions de sensibilisation et de formation pour mieux accueillir et travailler aux côtés des personnes en situation de handicap. Les formes de handicap sont multiples et dépassent le cliché du fauteuil roulant. Déficit visuel, auditif ou de repères dans l’espace… Plusieurs agents ont obtenu auprès de la maison départementale des personnes handicapées la reconnaissance de leur qualité de travailleur handicapé, visible ou non visible mais réel !

Axe majeur, le maintien dans l’emploi des agents RQTH

Le service Promotion de l’égalité et lutte contre les discriminations a alors pu les accompagner dans l’amélioration de leurs conditions de travail. Grâce aux aides du  fonds d’insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), ils et elles ont pu bénéficier depuis le 1er septembre par exemples de moyens de transport adapté pour se rendre sur leurs lieux de travail ; d’une prise en charge maximale de leurs prothèses auditives ou d’un aménagement de poste.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ne doit pas être perçue comme une faiblesse professionnelle mais bien comme le moyen de s’épanouir aux côtés de ses collègues comme l’explique la formatrice qui est intervenue auprès des agents d’accueil, des responsables de services et agents administratifs en contact avec le public.

Saint-Leu bon élève

Avec un taux d’emploi actuel de 6,3% de son effectif, la commune souhaite de nouveau recruter 35 agents en situation de handicap d’ici la fin 2024.

Des moyens financiers pour accompagner notre démarche d’inclusion professionnelle

A cet effet, la commune a passé une convention triennale avec le fonds d’insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) permettant le cofinancement des actions portées par le service Promotion de l’égalité et lutte contre les discriminations à hauteur de 220 942 €.